Embolo ouvre le score: Suisse - Cameroun 1-0

Embolo ouvre le score: Suisse - Cameroun 1-0
Trois changements à la 71e pour Murat Yakin: Breel Embolo cède la pointe de l'attaque à Haris Seferovic, Fabian Frei prend la place de Djibril Sow au milieu ...

Rigobert Song (sélectionneur du Cameroun)

C'est un sentiment de déception. On en voulait plus, mais vous savez, le football de haut niveau se joue sur des détails. Il y a eu un relâchement, on prend un but... C'est une équipe qui était jeune, c'est ça aussi le haut niveau. A ce stade-ci, le résultat est important et nous nous sommes mis dans une situation où tous les prochains matches seront déterminants. Au niveau du jeu, on a essayé de produire, on a eu des occasions qu'on n'a pas pu concrétiser, c'est le football. Mais on sait que tout reste possible. Je veux féliciter les joueurs mais leur faire comprendre ce qu'est le haut niveau. Ce sont les détails le plus important, il faut rester concentrés du début à la fin.

Xherdan Shaqiri

Nous avons marqué à un moment important du match, et ce but nous a donné confiance pour la suite de la rencontre. C'était un bon début. J'aurais voulu jouer plus, tout le monde l'a vu, j'étais dans un bon rythme, j'aurais bien aimé marquer. Mais on doit tous l'accepter.

Breel Embolo

Ça enlève un peu au scénario de rêve mais je suis extrêmement fier, pour moi, ma famille et le groupe. Il y a eu beaucoup d’émotions, surtout positives.

Yann Sommer

La nervosité du début est normale en entrée de tournoi. Le plus important était de commencer avec une victoire, car sur trois matches, si tu ne gagnes pas le premier, c’est déjà chaud. Et je suis très heureux concernant ma cheville, car ces dernières semaines étaient très dures pour moi, surtout mentalement. J’ai tout fait en last minute: hier (mercredi), c’était mon premier entraînement sans douleur.

Silvan Widmer

On a peut-être été trop prudents au début. Tout n’a pas été parfait mais nous étions la meilleure équipe sur le terrain et nous aurions pu gagner sur un score plus large.

Fin du match, victoire de la Suisse

La Suisse a obtenu l'essentiel en s'imposant contre le Cameroun. Le compte rendu de la rencontre par notre envoyé spécial.

Fabian Rieder fait ses débuts

Fabian Rieder, qui a remplacé Ruben Vargas à la 81e, fait ses débuts en équipe de Suisse.

Triple changement pour la Suisse

Trois changements à la 71e pour Murat Yakin: Breel Embolo cède la pointe de l'attaque à Haris Seferovic, Fabian Frei prend la place de Djibril Sow au milieu et Noah Okafor celle de Xherdan Shaqiri à droite.

Xherdan Shaqiri, l'homme qui répond présent dans les grands tournois

La Suisse ouvre le score

But de Breel Embolo à la 48e! Une action menée par Xhaka et Freuler, qui a trouvé sur l'aile droit un Shaqiri dont le centre a été parfait pour l'attaquant de Monaco, né au Cameroun et qui a préféré célébrer sa réussite très sobrement.

Début de la deuxième mi-temps

Le match reprend, aucun changement des deux côtés.

La performance offensive suisse...

0 - Le Cameroun n'a pas subi un seul tir cadré en première période d'un match de Coupe du Monde pour la deuxième fois de son histoire après 2002 contre l'Allemagne, où il s'était incliné 2-0. Tranquille. #SUICMR pic.twitter.com/4ACQmXuHOk

— OptaJean (@OptaJean) 24 novembre 2022

Fin de la première mi-temps: une Suisse poussive, un Cameroun intéressant

Fin d’une première mi-temps qui a vu le Cameroun laisser une très bonne impression, sous l’impulsion de Zambo Anguissa au milieu et Choupo-Moting en attaque. La Suisse peine quant à elle à se créer des occasions (aucun tir cadré, deux occasions sur corner) et a été sauvée par une excellente intervention de Widmer devant Toko Ekambi à la 35e.

Placé plus haut sur le terrain – dans un registre similaire à celui qui lui permet de briller à Arsenal –, Xhaka touche moins de ballon et manque dans la construction, en particulier sa capacité à jouer long. Shaqiri, qui n’a plus joué de match depuis plus d’un mois, n’est pas dans le rythme du match.

Déchet technique et danger

Le Cameroun a décidé de laisser l'initiative du jeu à la Suisse. Laquelle parvient à provoquer des décalages et trouver des joueurs dans les intervalles. Mais des erreurs techniques, notamment sur les centres ou les corners, privent pour l'heure la Nati d'occasions franches.

A l'inverse, Choupo-Moting fait tout juste et les «Lions indomptables» sont dangereux quand ils contrent. Yann Sommer encore sollicité, cette fois-ci par Hongla (30e minute)

Bonne entame de la Suisse, mais la première occasion est pour le Cameroun

Plus entreprenante, forte dans les impacts physiques et exerçant un pressing intérssant, la Suisse a bien commencé la rencontre. Mais la première alerte a été pour Yann Sommer, sur une frappe de Mbeumo au terme d'un contre rapide.

La chaleur ne sera pas un problème

Il fait chaud à Al Wakrah, mais comme la climatisation tourne dans le stade, ce ne sera pas un problème pour les joueurs. Notre envoyé spécial a même ajouté une couche supplémentaire tandis qu'un confrère alémanique s'est étonné:

Coup d'envoi

Le match commence, sous la direction de l’Argentin Facundo Tello.

Toute la Coupe du monde 2022 sur «Le Temps»

Retrouvez les scores, les classements et les principales informations de cette Coupe du monde 2022 dans notre suivi en continu.

Ainsi que tous nos articles sur ce Mondial.

Une équipe de Suisse expérimentée comme presque jamais auparavant

Avec un onze titulaire affichant une moyenne d'âge de 28 ans et 238 jours, l'équipe de Suisse est la deuxième plus expérimentée en Coupe du monde de toute l'histoire de la Nati. Derrière celle alignée en... 1950 face au Brésil (28 ans et 314 jours).

28y 238d – Aged 28 years and 238 days on average, Switzerland are fielding their second-oldest ever starting XI at the #FIFAWorldCup, having fielded an older starting XI only in 1950 for their 2-2 draw against Brazil (28y 314d). Experience. #SUICMR pic.twitter.com/EOt8dmGF12

— OptaFranz (@OptaFranz) 24 novembre 2022

Le Cameroun, un mythe du football africain

Similar news
This week's most popular news