Hot topics close

Le salaire minimum passera à 14,25 $ le 1er mai prochain au Québec

Québec maintient son objectif de porter le salaire minimum à 15 $ l'heure d'ici mai 2023.
Une femme paie des articles à une caissière.

Les travailleurs qui touchent le salaire minimum gagneront 0,75 $ de plus par heure à compter du 1er mai 2022. Les travailleurs à pourboire recevront quant à eux 0,60 $ de plus.

Photo : Getty Images / EmirMemedovski

La Presse canadienne
16 h 36 | Mis à jour à 17 h 42

Le salaire minimum au Québec passera de 13,50 $ à 14,25 $ l'heure à compter du 1er mai.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en a fait l'annonce vendredi.

La hausse concerne environ 301 000 travailleurs, dont 166 000 travailleuses, dans des secteurs comme le commerce de détail et la restauration.

Pour les employés à pourboire, le salaire minimum passera de 10,80 $ à 11,40 $.

En entrevue avec La Presse Canadienne vendredi, le ministre a souligné qu'il respectait ainsi sa cible de maintenir le salaire minimum à environ 50 % du salaire horaire moyen. Celui-ci serait de 28,47 $ selon les prévisions.

Le ministre Boulet estime qu'un salaire minimum à 14,25 $ l'heure est un bon équilibre entre les différents facteurs économiques et sociaux qu'il faut soupeser.

« Il faut tenir compte de l'impact que la pandémie a pu avoir sur beaucoup de PME au Québec, qui ont eu à affronter des enjeux extrêmement importants en termes de maintien ou d'augmentation de leur croissance économique.  »

— Une citation de  Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Il faut aussi que ce soit suffisamment important pour inciter au travail. En même temps, il ne faut pas que ça provoque de décrochage scolaire. Je pense qu'on trouve un bon équilibre, a ajouté le ministre Boulet.

Les grandes organisations syndicales, qui revendiquaient depuis quelques années de porter le salaire minimum à 15 $, ont depuis haussé leur demande à 18 $ l'heure. Elles soutiennent que 18 $ l'heure représente un minimum pour vivre dignement.

Interrogé à ce sujet, le ministre a dit préférer y aller progressivement. On y va étape par étape. De 14,25 $ l'heure le 1er mai 2022, il croit pouvoir le porter à 15 $ l'heure le 1er mai 2023, en tenant compte de la vigueur économique du Québec.

L'Ontario a déjà porté son salaire minimum à 15 $ l'heure, le 1er janvier dernier.

Le ministre Boulet objecte que le Québec fait tout de même bonne figure au Canada pour ce qui est du revenu disponible, grâce à son filet de sécurité sociale, à ses services de garde subventionnés et au crédit d'impôt pour solidarité sociale, notamment.

D'ailleurs, la rareté de main-d'œuvre dans plusieurs secteurs d'activité économique a déjà entraîné une pression à la hausse sur les salaires. Bien des employeurs ont dû hausser le salaire qu'ils versent à leurs employés ou bonifier leurs conditions de travail d'autres façons, pour les garder ou pour en attirer.

PME : ça va faire mal

C'est certain que ça va faire mal à des entreprises. On est dans une situation où la majorité des entreprises sont en dessous de leurs revenus normaux à cause de la COVID-19, a rappelé en entrevue François Vincent, vice-président pour le Québec de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.

Et cela s'ajoute à un endettement moyen de 100 000 $ par PME et aux taxes sur la masse salariale, relève-t-il. Nous, on pense que le gouvernement devrait aider les petites entreprises, notamment par une diminution des taxes sur la masse salariale.

M. Vincent se dit tout de même soulagé que la hausse n'ait pas atteint 18 $ l'heure, comme le revendiquent les organisations syndicales. Ç'aurait été catastrophique pour les PME, croit-il.

Une tempête hivernale majeure perturbera le retour en classe au Québec
Il y a 1 heure
Conditions météorologiques
Vax et antivax : les moins belles histoires des Pays-d’en-Haut
Il y a 9 heures
Santé publique
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
27 mars 2020
Coronavirus
Les hôpitaux du Québec comptent plus de 3000 patients infectés par la COVID
Il y a 58 minutes
Santé publique
Des antivaccins paient des itinérants pour être vaccinés à leur place
Il y a 2 heures
Vaccination
Similar news
This week's most popular news